· 

La lumière pour peu de temps : Soyez des enfants de Dieu

Révérend VRY Yobou Thierry Joël

Pasteur Principal du Circuit de Grand-Bassam

Eglise Méthodiste Unie - Côte d'Ivoire (EMU-CI)

+225  48 70 28 50 / 06 46 07 24

Facebook: VRY Joel

 

Thème : « La Lumière pour peu de temps : Soyez des enfants de Dieu ».

Textes : Esaïe 2 : 1-5

Romains 13 : 8-14

Jean 12 : 35-36

 

Texte de Méditation : Jean 12 : 39 ; 33 : « Jésus leur dit : la lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous (...) pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière... »

 

EXPLICATION DU THEME

 

La Lumière : Phénomène spontanément perçu par l'œil et susceptible d'éclairer et de permettre de voir ; ce qui sert à éclairer ; ce qui permet de comprendre et de savoir ; la connaissance. Dans la Bible, la lumière nous renvoie à Jésus (Jean 1 : 6-9).

 

Pour peu de temps : Le temps est la durée dans laquelle se succèdent les évènements, les actions, le jour et la nuit ; le temps est une durée mesurable, aussi pour peu de temps, renvoyé à un temps très réduit, un temps à durée limitée, ou de courte durée.

 

Enfant de lumière : L'enfant, c'est l'être humain dans l'enfance. C'est le Fils ou la Fille, quel que soit son âge ; donc enfant de lumière signifie Fils de la lumière aussi le thème : « la lumière pour peu de temps : soyez des enfants de lumière » veut dire il viendra un temps, que vous ne serez plus éclairés, donc soyez des fils de lumière.

Cette explication soulève des préoccupations :

 

-    Comment la lumière peut-elle paraitre pour peu de temps, surtout que Jésus qu'on compare à la lumière dit qu'il est éternel ?

-      Pourquoi et comment être les enfants de lumière ?

-      Qu'en est-il des enfants des ténèbres ?

-      Quelles leçons pour nous à ce culte de la longue veille ?

 

CONTEXTUALISATION

 

Interpellé par André et Philippe, deux des Douze, sur l'intention de prosélytes (les païens convertis au Judaïsme) grecs de le rencontrer, Jésus entame un discours sur la foi et le rejet (Jean 12 : 2-22 ; Jean 12 : 35-50). C'était lors de son entrée triomphale à Jérusalem, le jour des Rameaux (Jean 17 : 12-22).

 

Pour Jésus, seule la foi, comme celle qu'expriment les prosélytes grecs, peut triompher du diable. Or le monde en rejetant la foi, est condamné avec le diable. Par sa victoire sur le diable, Jésus pourra enfin devenir le vrai Prince, le divin Roi de toute l'humanité, de ce qui a un cœur d'homme ; mais la foule venue l'écouter ne comprenait pas la nécessité de la croix pour ce triomphe éternel, puisque la loi, c'est à-dire les cinq (5) Livres de Moïse, promettait que le royaume du Messie serait éternel, où David, le Messie serait prince d'Israël pour toujours. Qui est donc ce Fils de l'homme qui doit être élevé selon lui (Jean 12 : 29-34) ?

 

 

COMMENTAIRE

 

Au lieu d'expliquer cette apparente contradiction entre l'Ecriture et ses Paroles, Jésus engage ses auditeurs à marcher par la foi, à croire d'abord, même sans tout comprendre. Croire, c'est ouvrir les yeux à la lumière. La lumière a beau brillé, elle ne peut éclairer que ceux qui ont des yeux et qui les ouvrent ou ceux qui se fient à elle. C'est pourquoi Jésus les presse à croire sans plus tarder à la lumière. « La lumière est pour un peu de temps au milieu de vous. Marcher pendant que vous avez la lumière... » (Jean 12 ; 35a).

 

 

Comment la lumière peut paraitre pour peu de temps ?

 

Le Seigneur Jésus parlant de la lumière dans le temps, fait aisément allusion à la succession du jour à la nuit. En effet, la séparation du jour et de la nuit marque le premier jour (Genèse 1). Au-delà de cette séparation bien distincte, le temps (Khronos) est divisé en des moments (Kaïroi).

 

Le temps embrasse donc tous les moments possibles ; on peut dire le plus pour le moins : temps pour ... il s'agit donc ici du temps qu'Il passera avec eux (la 3e année de ses trois (3) années de ministère public), et le temps de sa passion, de sa mort et de sa résurrection.

 

Il est encore temps pour eux de l'accepter car comme la lumière est ce qui fait connaitre, ce qui révèle, ce qui guide et instruit, ce qui marque l'affranchissement et la liberté, le salut même (Jean 3 : 20 ; Proverbes 6 : 23, Matthieu 4 : 16 ; 1 Pierre 2 : 9), les juifs sont appelés à devenir des enfants de lumière.

 

 

Pourquoi et comment être des enfants de lumière ?

 

Etre un enfant de lumière est un impératif car « Celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va ». (Jean 12 : 35). Le Christ appelle ses auditeurs à revenir à Dieu, à travers la lumière. « Quittez votre infidélité, repentez-vous et revenez à Dieu » semble-t-il leur dit. Pour cela « Soyez des enfants... ». Avec le Seigneur Jésus, la notion d'enfant a revêtu une importance toute nouvelle. Non seulement l'Evangile, c'est-à-dire sa Parole, différent de celle de la Loi, est accessible aux enfants eux-mêmes, auxquels est révélé le secret du Royaume qui souvent ne comprennent pas les hommes faits sages et intelligents (Mattieu 11 : 25), mais encore le royaume est pour ceux qui ressemblent aux petits enfants (Marc 10 : 14).

 

L'état d'esprit du petit enfant devient un modèle pour les dispositions d'âme de l'adulte : l'humilité, il faut être ou devenir humble comme l'enfant ; comme lui se sentir devant Dieu, faible, petit, dépendant, pauvre de science, d'intelligence et de force. Si les juifs qui l'écoutent, adoptent alors cet état d'esprit de l'enfant, donc ils pourront facilement en accepter un autre : la confiance.

 

Avoir confiance, comme un enfant, c'est se donner sans réserve dans la force de son père. Or le père chez Jésus est son Père, le Dieu Créateur qui l'envoie vers eux. Etre enfant de lumière, c'est recevoir par la foi en Jésus Christ, l'adoption de Dieu et devenons ses enfants (1 Jean 3 : 1). Ce temps de l'adoption, « Soyez des enfants de lumière » est un impératif, une nécessité et une urgence, car le temps du jugement arrive bientôt.

 

C'est pourquoi, Paul dans son épitre aux Romains dit ; « la nuit est avancée, le jour approche. » (Romains 13 : 12) l'apathie spirituelle et la léthargie, c'est-à-dire la passivité envers les choses de Dieu (le Salut) est un danger mortel pour celui qui y demeure : « c'est l'heure de vous réveiller enfin du sommeil » (Romains 13 : 11). Il est donc temps de se dépouiller « des œuvres des ténèbres », et de revêtir « les armes de la lumière » (Romains 13 : 12). Enfant de la lumière, nous nous revêtons du Seigneur Jésus Christ (Romains 13 : 14).

 

Cette phrase résume ce qu'est la sanctification : le poumon spirituel continu par lequel ceux qui ont été sauvés par la foi sont transformés à l'image et à la ressemblance de Christ. C'est vivre une vie qui plaise à Dieu, en nous comportant de manière à manifester la réalité intérieure d'une vie rachetée, nous pourrons affirmer haut et fort que nous sommes « enfants de la lumière ». « Marchons (donc) honnêtement comme en plein jour. » (Romains 13 : 13). Telle est l'attitude que la lumière, le Christ offre aux enfants de Dieu, car le temps du jugement approche.

 

 

Qu'en est-il des enfants des ténèbres ?

 

Les ténèbres, c'est au sens propre, l'obscurité, la nuit, dans le récit de la création (Genèse 1 : 4) ou Marc 15 : 33. Mais le plus souvent ce mot est pris dans un sens figuré : tantôt il signifie « en secret » (Psaumes 139 : 11), tantôt il désigne un état d'ignorance, (Mattieu 6 : 13), et, par extension, le paganisme (Actes 26 : 18), tantôt un état de péché (1 Jean 12 : 35), tantôt la puissance du mal, opposé, à Dieu qui est lumière (Jean 1 : 5) enfin un état de terreur ou châtiment (Jude 1).

 

« Enfants des ténèbres » revient à dire tous ceux qui sont asservis par les forces du mal, Satan et ses démons. Ils sont perdus car non éclairés par la lumière. Or Jésus est la véritable lumière, qui dissipe tout ce que représentent les ténèbres, ignorance, crainte et péché. C'est pourquoi, les enfants des ténèbres sont invités à quitter l'obscurité, l'amertume de leurs états de péché : « Venez, et marchons à la lumière de l'Eternel » (Esaïe 2 : 5).

 

Quelles leçons pour nous ?

 

Ø  Appel à la repentance, car le jugement approche

Ø  Appel à une vie de sanctification car nous sommes des enfants de lumière

Ø  La nouvelle attitude que Dieu attend de nous dans notre vie d’aujourd’hui « Soyez des enfants de lumière ».