· 

Suivez-moi


Révérend VRY Yobou Thievery Joël

Pasteur Principal du Circuit de Grand-Bassam

Eglise Méthodiste Unie - Côte d'Ivoire (EMU-CI)

+225  48 70 28 50 / 06 46 07 24

Facebook: VRY Joel

Thème : “ Suivez-moi

Textes : Esaïe 6 : 8c

 Philippe 3 : 3-14

 Marc 1 : 16-20

 

Texte de méditation :                      

(Marc 1 : 17) : « Jésus leur dit : suivez-moi, et je vous ferai pécheurs d'hommes »

 

 

EXPLICATION DES MOTS CLES DU THEME

 

Suivre : accompagner quelqu'un, être sur le trace de ..., emprunter le chemin de...., partager les mêmes opinions.

 

Le verbe "suivez-moi" de l'infinitif, présent est un ordre. Il marque dans la Bible, précisément dans les Evangiles, l'engagement du disciple du Christ (Matthieu 4 : 19 ; 10 : 38 Luc 9:23 ; Jean 1 : 43). Il marque l'idée du renoncement à moi-même.

 

 

CONTEXTUALISATION

 

Juste après l'épisode de sa confrontation avec Satan (Marc 1 : 13), Jésus fait dans sa première proclamation publique que Marc qualifie solennellement d' « Evangile de Dieu ». Cette proclamation inaugurale du royaume de Jésus atteste l'objectif premier de son ministère. Annoncer le royaume de Dieu à tous !

 

Jean le baptiste n'étant plus en activité parce que livré (Marc 1 : 14)

« Le temps a été accompli et le royaume de Dieu est proche » (arrivé), selon la traduction grecque.

La nature urgente de cette proclamation requière une assistance humaine. D'où le choix des disciples :

1)  Quel est ce choix ?

2)  Quel en est le critère ? et pourquoi ?

3)  Comment suivre le Seigneur dans la venue du royaume ?

4)  Que retenir ?

 

 

COMMENTAIRE

 

Quel est ce choix ?

Avec Marc, le royaume est entièrement de ce monde. Ainsi la nouvelle de l'arrivée du royaume est proclamée aux gens, et les gens sont appelés à se mettre au service du royaume, car le royaume est le peuple de Dieu.

 

L'appel des quatre pêcheurs que décrit (Marc 1 : 16-20), confère et atteste cette qualité communautaire du royaume de Dieu. Simon et André, Jacques et Jean appelés par le Maître à le servir, en constitue le noyau de cette nouvelle communauté. Pourquoi donc eux précisément ?

 

 

Quel en est le critère et pourquoi ?

En suivant Jésus sur le chemin de la proclamation du royaume, les quatre premiers disciples, et plus tard avec les huit autres disciples, ont le privilège d'apprendre ce qui concerne le royaume.

Au profit de la communauté du royaume, ils seront des « pêcheurs d'hommes » (Marc 1 : 17). Appelés à suivre Jésus, c'est-à-dire quitter donc leur lieu habituel au lac de Galilée, où ils exerçaient leurs activités de pêche, ils se joignirent à Jésus avec une nouvelle identité de « pêcheurs d'hommes »

Ainsi donc, tous les aspects de leur nouvelle vie, identique à celle du Maître seront en relation avec cette mission du royaume : l'annonce de la Bonne Nouvelle du Salut, l'Evangile de la grâce en Jésus le Fils de Dieu.

 

 

Comment suivre le Seigneur dans la venue du royaume ?

« Suivez-moi » (Marc 1 : 17) devient un ordre, mais aussi une promesse. Cette nouvelle affaire dont sont désormais les porte-flambeaux, le quartor des disciples se résume à obéir à l'ordre et d'accomplir la promesse du royaume de Dieu. C'est à de nouvelles aptitudes qu’ils sont appelés.

Et Paul les décrit comme une colonne de profit lorsqu'il était venu à Christ (Philippiens 3 : 8-11).

 

Suivre donc Jésus le Christ, c'est d'abord d' « être trouvé en lui » (Philippiens 3 : 9), un abri sûr, une auguste retraite, un refuge éternel où tout pêcheur est transformé en Saint. En effet, nul ne saurait suivre Jésus-Christ avant d'avoir « été saisi » (Philippiens 3 : 12) par Lui. « Ce n'est plus moi qui vit, mais c'est le Christ qui vit en moi. »

 

Notre communion, notre ambition, et notre priorité, c'est précisément la conformité à Christ en consacrant comme lui, notre vie à sauver les pêcheurs et même comme lui-même cela s'avère en deçà de sa mort à lui, donner notre vie à racheter qui que ce soit. De ce fait, le suivre, c'est servir le même but que celle du Seigneur qui nous appelle dans cet engagement.

C'est le chemin qu'attendent Simon, André, Jacques et Jean. Il est aussi le nôtre.

 

 

QUE RETENIR ?

 

Quelle est notre disponibilité quand le Seigneur nous appelle à sa suite ? Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous ? » (Esaïe 6 : 8c).

Ø  « Me voici, envoie-moi » (Esaïe 6 ; 8c) est le fruit d'une confiance sans faille du Prophète Esaïe à celui qui veut l'envoyer en mission vers son peuple. Qu'en-est-il de ta confiance envers celui qui t'appelle à la proclamation du Royaume ? Du salut pour tous ?

 

Ø  Suivre Jésus, c'est être profondément conscient de son pêché l'es-tu toi qui te dit chrétien méthodiste ?

 

Ø  Es-tu prêt à renoncer à toi-même, comme l'ont fait le quartor des disciples en abandonnant leurs filets pour suivre Jésus ? Renoncer à soi-même, c'est de faire de la volonté de Dieu, notre seule règle de vie. C'est le chemin qui mène droit à Lui : le refus de nos penchants mauvais, la lutte contre la dépravation que nous servons, sortir de la voie de la perdition et se conformer à celle de Dieu.

Il faut donc choisir : renoncer à la volonté divine pour accomplir la sienne, ou bien renoncer à soi-même pour obéir à la volonté de Dieu.

 

Ø  Quiconque voudra suivre Jésus-Christ, voudra être un de ses vrais disciples, devra non seulement renoncer à lui-même, mais aussi se charger de sa propre croix. (cf. Luc 9 : 23).

Une croix, c'est tout ce qui est en opposition avec notre volonté, tout ce qui déplait à notre nature déchue. Ainsi, se charger de notre croix est quelque chose de plus que renoncer à nous-mêmes. C'est monter d'un degré ; renoncer aux plaisirs et d'endurer la souffrance de cette renonciation.

 

Ø  Nous concluons donc que c'est parce qu'un homme refuse de renoncer à lui-même et de se charger de sa croix, qu'il ne peut pas suivre fidèlement le Seigneur et qu'il n'est pas un disciple dévoué de Jésus. Est-ce le cas pour toi ?

 

Ø  Si, c'est le cas, implore celui qui est fort, afin qu'il te fortifie dans ce chemin du renoncement à soi-même. Alors, tu seras un « pêcheur d'hommes » en te sauvant toi-même et avec tous ceux qui t’écouteront.